• Fr
  • De
  • It
  • En
  • Rhaeto-Romance

Plateforme salariale: une solution pour les métiers artistiques

Les métiers artistiques tombent souvent dans la zone grise des définitions légales d’un emploi ou d’une activité indépendante. De plus, passablement d’artistes n’obtiennent pas le statut d’indépendant mais les missions de freelance sont courantes. Parallèlement, les caisses AVS se sont montrées plus sévères dans nos branches respectives et quelques redressements ont été retentissants. En cas de doute, il vaut donc mieux opter pour les obligations liées à un emploi. La question du «comment faire» est récurrente car beaucoup d’associations ne disposent pas des ressources nécessaires.

La plateforme salariale Luxan.swiss répond à ce besoin. Tant le commanditaire (employeur) que l’auteur (employé) peuvent y recourir. Luxan s’occupe de tous les travaux relatifs aux décomptes de salaires et des cotisations sociales. Elle est signataire de la convention collective de travail «Swiss Staffing», à l’instar des bureaux de placement. Les procédures sont simples et les frais raisonnables (8% du salaire brut, en général). Elle s’est spécialisée dans les métiers du spectacle, de l’audiovisuel, de l’événementiel et des arts visuels. Les employé-e-s bénéficient d’une cotisation au deuxième pilier dès le 1er franc. De plus, elle verse les rémunérations le 5 du mois suivant l’emploi – et c’est garanti pour le preneur d’emploi. Enfin, les salaires minima de la CCT peuvent également jouer en faveur des artistes employés.

Pour Sam Emery, directeur de Luxan: «Notre mission chez Luxan est de permettre à tous les freelances d’être libres comme des indépendants et protégés comme des salariés!»

www.luxan.swiss