• Fr
  • De
  • It
  • En
  • Rhaeto-Romance

Collage versus adaptation

De nombreuses productions théâtrales contemporaines recourent au collage de textes…

Ce procédé requiert toujours l’autorisation des auteurs des œuvres ainsi utilisées. La demande d’autorisation doit identifier les différents éléments que l’on souhaite combiner et préciser les extraits (ou au moins indiquer l’étendue de ceux-ci).

En règle générale, la SSA pourra transmettre vos demandes pour les textes notamment francophones, italophones, hispanophones, lusophones et polonais. Et sinon, elle saura en général aiguiller le demandeur.

Le collage est une forme particulière d’adaptation. La loi sur le droit d’auteur prévoit que l’auteur d’un recueil, au sens d’un assemblage d’oeuvres ou de contributions ayant une unité propre, peut faire valoir un droit d’auteur si sa composition, ou le critère qui a dirigé sa sélection, représente une création de l’esprit avec un caractère individuel. Cependant, même si l’auteur du collage peut se prévaloir d’un droit d’auteur au sens de la loi, il fera bien de le préciser au commencement des démarches. En effet, une telle revendication peut l’exposer à un refus d’autorisation de la part des ayants droit des textes préexistants.
Quant au partage des droits de représentation sur l’adaptation, il est défini d’entente entre l’auteur de l’œuvre ou des œuvres préexistantes et l’auteur de l’adaptation. Il arrive que l’auteur de l’œuvre préexistante fixe d’office un partage sans entrer dans le détail de ce qui subsistera de son œuvre dans l’adaptation. La SSA se base sur la clé qu’on lui a communiquée pour répartir les droits de représentation.

Les démarches pour obtenir les autorisations peuvent s’avérer longues, il est donc prudent d’initier les demandes le plus tôt possible dans le processus de développement de la production.